Aviron Meulan Les Mureaux Hardricourt | N12-1 AMMH Notre histoire
Aviron Meulan Les Mureaux, Hardricourt
Aviron, Meulan, Les Mureaux, Mezy, Hardricourt, Juziers, Verneuil sur seine, GPSO, Grand Paris Seine et Oise, tete de riviere, yole cup, Loisirs, competition, skiff, yolette, quatre avec barreur, quatre sans barreur, quatre de pointe, huit de pointe, huit de couple
418
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-418,ajax_leftright,page_not_loaded,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

L’AMMH : Bientôt 90 ans d’aviron

Dès la seconde moitié du XIXème siècle, des canotiers ramaient sur la Seine, près du confluent avec la Montcient ; une régate, fondée par Remi Anquetin, ancien patron d’un canot parisien et dotée d’appréciables prix en espèces, fut même disputée à la fin du mois de juillet pendant quelques années. Une première association de rameurs fonctionna pendant quelques années à partir de 1906, mais ce n’est qu’en 1928 que le Club nautique meulanais vit le jour. Il remporta ses premiers succès sportifs dès 1930.

Le garage loué par le Club rue Bignon à Hardricourt devint bientôt trop petit et l’Association le quitta en 1933 pour un bâtiment tout proche, construit pour elle, face au confluent de la Montcient et de la Seine, à l’emplacement qu’elle occupe encore aujourd’hui. La Seine étant barrée entre Hardricourt et Mézy, les rameurs s’entraînaient en la remontant vers Triel et Poissy.

La deuxième guerre mondiale n’arrêta pas l’essor sportif du club, qui eut en son sein plusieurs champions de France. Son rayonnement dépassait les limites de Meulan et sa dénomination devint, en 1951, « Aviron de Meulan – Les Mureaux ». Sa croissance nécessita, en 1963, la reconstruction et l’agrandissement des locaux. Consécutivement à la construction de nouvelles écluses sur la Seine, en 1960, les rameurs purent s’entraîner sur le petit bras de la Seine, jusqu’à Juziers, sans devoir redouter les navires marchands.

En 1972, l’ Aviron de Meulan – Les Mureaux créa une course d’endurance, en relais, au caractère unique : « Les vingt-quatre heures de l’aviron », qui connut onze éditions. Les années 70 et 80 furent marquées par un développement rapide, notamment par celui du sport scolaire – en collaboration avec le collège Mercier-Saint Paul depuis 1975 – et féminin. Un entraîneur à plein temps contribue beaucoup, depuis 1986, à ce développement, stimulé par de nombreux succès sportifs, notamment ceux des rameuses.

Le transfert, sur la berge de la Montcient (réaménagée en 1969 et en 1982), par une équipe de bénévoles du Club, de l’ancien théâtre de Saint-Germain-en-Laye, permit une ultime extension, en 1987, des moyens de l’ Aviron de Meulan – Les Mureaux au sein duquel une section « Loisirs », ouverte aux pratiquants sportifs de tous âges, fut créée.

S’il ne fut pas possible de faire renaître les épiques « vingt-quatre heures de l’aviron » , une compétition annuelle « Tête de rivière » lui succéda à partir de 1994 et, en cette même année, l’Association reçut de la Fédération française des sociétés d’aviron le label « École française d’aviron » qui atteste de la volonté de l’Association de donner accès à une pratique exigeante, que ce soit en préparation à la compétition, dans le cadre scolaire ou celui des loisirs sportifs.

Pour témoigner de son implantation historique sur la commune d’Hardricourt, l’Association, en 1995, ajouta fièrement son nom à sa dénomination qui devint dès lors « Aviron de Meulan – Les Mureaux – Hardricourt ».

L’association a fêté son 80ème anniversaire par une rencontre sportive et amicale, le 24 mai 2008 : cette rencontre est depuis lors perpétuée par l’institution de la Yole Cup, régate annuelle qui est la fête du Club. Par ailleurs, un des plus anciens membres de l’AMMH, le regretté Marcel Denis, en a écrit l’histoire dans un ouvrage abondamment illustré que vous pouvez vous procurer auprès de l’Association au prix de 20 € (15 € pour les membres de l’AMMH – Vous pouvez en consulter ici une version non imprimable, qui ne restitue évidemment pas la qualité de ses illustrations). L’histoire du Club est intimement liée à celle des trois villes qui le soutiennent activement : la très ancienne et illustre cité de Meulan, où l’aviron prit son premier essor, Hardricourt, où il s’installa sur la rive droite de la Montcient, et Les Mureaux, qui connut un formidable développement  dans l’après-guerre et donna à l’Aviron de nombreux rameurs tout en encourageant, par de généreuses subventions, la pratique de notre sport. De ce développement extraordinaire des Mureaux, Marcel Denis, en témoin actif, a aussi fait le récit dans un bel ouvrage remarquablement illustré à télécharger ici-même.

Les 80 ans de l’AMMH

Le samedi 24 mai, notre club fêtait ses 80 ans !

Ce furent d’émouvantes retrouvailles :

Pour l’occasion de nombreux amis et anciens membres de notre club avaient fait le déplacement, parfois lointain, pour d’émouvantes retrouvailles. Ainsi, quatre des rameurs du 8 junior champion de France en 1949 furent de la fête. Jean Porte, ancien président de notre club (1982 -1993), accompagné de Germaine, son épouse, avait également fait le déplacement depuis sa retraite en Charente.

Des visiteurs de marque :

Plusieurs personnalités ont aussi honoré notre club de leur présence :

Le matin, Monsieur Patrice Duc, conseiller municipal délégué à la vie sportive de la ville de Meulan, visita nos installations et assista aux courses de notre petite régate.
En début d’après-midi, Monsieur Arnaud Richard, conseiller au cabinet de Monsieur Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, suivit également quelques courses et visita notre parc à bateaux.
Notre conseiller général, Monsieur Michel Vignier, eut la gentillesse de procéder à la remise des prix de notre régate et d’honorer notre repas d’anniversaire de sa présence.
Monsieur François Garay, Maire des Mureaux vint également nous saluer pour l’occasion.
Enfin, Monsieur Albert Bischerour, maire-adjoint chargé des sports de la ville des Mureaux, eut la délicate attention de participer à notre repas.

Nous sommes touchés par ces marques de reconnaissance et remercions toutes ces personnalités pour le temps précieux qu’elles voulurent bien partager avec nous.

La régate des yolettes :

De 9h à 16h, la régate des yolettes (en équipages mixtes paritaires garçons/filles !) vit s’affronter 15 équipages.

Les clubs de Draveil (Société nautique de la Haute-Seine) et d’Andrésy (Cercle d’aviron du Confluent) nous firent l’amitié de participer avec trois bateaux pour Draveil et un pour Andrésy.

La convivialité et la bonne humeur primèrent tout au long de la compétition. Les résultats peuvent en être consultés ici. L’équipage vainqueur était composé de Justine Billet, Héloïse Le Roy, Pierre-Yves Rofes, Hugo Dupéty et Quentin Etienne (AMMH).

L’expo-photos :
Une exposition de photographies retraçant l’histoire du club et réalisée par Marcel Denis dans la salle « Jean Rommeis » put être visitée pendant toute la journée.

Le livre-album dont Marcel Denis est l’auteur et dans lequel on peut retrouver une partie des clichés de l’exposition était (et reste) en vente au bénéfice du club (vous pouvez en consulter ici une version non imprimable, qui ne restitue évidemment pas la qualité de ses illustrations).

Le repas :

Le soir un repas festif réunit en toute convivialité près de 160 amis, rameurs et anciens rameurs. Fabien Étienne, président, prit la parole pour rappeler, avec beaucoup d’émotion, la responsabilité qui est la nôtre de transmettre l’héritage que tous les anciens rameurs du club nous ont légué et célébrer l’amitié qui nous unit. Notre conseiller général, Monsieur Michel Vignier, répondant à Fabien, exprima notamment au nom de tous la reconnaissance que nous avons pour les entraîneurs et pour tous les bénévoles qui œuvrent pour le club.
Album de photographies de cette journée de fête !

Nous avons réuni quelques photographies particulièrement évocatrices de cette journée de fête en un album ! Si vous avez participé à la séance de découverte de notre sport, envoyez-nous votre photo par message électronique et nous nous ferons un plaisir de vous envoyer les photos-souvenirs qui auront pu être prises de vous à ce moment-là (vous étiez si concentrés sur vos avirons que vous n’avez sans doute pas remarqué que vous étiez photographié !).

Le livre album du 80ème anniversaire

Le livre-album du 80ème anniversaire

Denis, Marcel – « Historique de l’AMMH – 1928 à 2008″ – 121 pages, 263 illustrations en couleurs. Ouvrage en vente à l’AMMH, 2 promenade du bac, 78250 HARDRICOURT (prix : 20 € ; frais de port / lettre France : 3,50 € ; prix pour les membres de l’AMMH: 15 €)

Succédant aux canotiers du tournant du siècle dont ils retrouvèrent une yole, des rameurs meulanais fondèrent, il y a quatre-vingts ans, une société nautique où ils se pliaient dorénavant à une pratique exigeante et compétitive de leur sport. Marcel Denis, un des plus anciens membres de l’Aviron de Meulan-Les Mureaux-Hardricourt, évoque dans un livre richement illustré les grands moments et des anecdotes de la vie de cette société, reflets de l’évolution de quelques aspects de la vie sociale des trois cités-soeurs au fil du siècle. L’enthousiasme, l’énergie, la combativité et la joie de vivre n’ont jamais fait défaut aux rameurs du bassin de Meulan – Les Mureaux qui portèrent haut leurs couleurs, dès les premières années jusqu’à nos jours. La pratique de l’aviron forge des caractères dont l’évocation atteste de traits communs, des fondateurs aux champions d’aujourd’hui, unis par une même passion, tous âges confondus.

Notre sport n’a pas tant évolué que chaque rameur ne puisse en effet se reconnaître peu ou prou en ceux des générations précédentes, dont l’auteur trace les traits. Si les lignes des bateaux se sont un peu affinées, si la coupe des maillots aux couleurs du Club a quelque peu évolué, ce ne sont que des changements peu significatifs, en fait : les principales évolutions qui ont marqué la vie du club tiennent à l’encadrement et aux capacités d’accueil du club, qui se sont considérablement renforcés, surtout au cours des deux dernières décennies ; Marcel Denis les retrace avec un grand scrupule d’exactitude et d’exhaustivité. La chaleur humaine et l’amitié, qui animent la photo des premières équipes, paraissent quant à elles s’être transmises intactes et constituer le ferment duquel peuvent germer les succès sportifs.

Les Meulanais, les Muriautins et les Hardricourtois trouveront dans l’ouvrage de Marcel Denis maintes anecdotes et témoignages sur l’histoire locale, tout particulièrement des fêtes, car les rameurs du club en organisaient pour en tirer des ressources pour leur association.

Les rameuses et rameurs de l’AMMH, au fil des pages de ce livre qui est aussi un album photographique, prendront toute la mesure des efforts qu’il a fallu à leurs devanciers pour construire peu à peu l’Association telle qu’ils la connaissent à présent, riche de moyens et d’une expérience qu’il leur appartient désormais d’entretenir et de transmettre. Les anciens rameurs y trouveront certainement l’évocation précise et illustrée de leur passé sportif. Chacun d’entre eux voudra posséder ce livre. Pour les membres actuels de l’Association, il sera un souvenir précieux qui les aidera, en s’appuyant sur la connaissance du passé, à mieux façonner l’avenir de leur Association.
Il nous faut ajouter, hélas, que ce témoignage ne pourra être surpassé à l’avenir : Marcel Denis, parmi les membres de l’AMMH, était, de par ses liens familiaux avec les fondateurs du Club, seul à pouvoir réunir l’abondante documentation qu’il a mise à profit pour en tirer un ouvrage richement illustré et soigneusement imprimé, dont vous pouvez consulter ici une version non imprimables, qui ne restitue évidemment pas la qualité de ses illustrations. Le témoignage de Marcel Denis demeurera unique et c’est le moment, ou jamais, de le recueillir.