/* jjv
*/
Aviron Meulan Les Mureaux Hardricourt | Organisation Entraînement
Aviron Meulan Les Mureaux, Hardricourt
Aviron, Meulan, Les Mureaux, Mezy, Hardricourt, Juziers, Verneuil sur seine, GPSO, Grand Paris Seine et Oise, tete de riviere, yole cup, Loisirs, competition, skiff, yolette, quatre avec barreur, quatre sans barreur, quatre de pointe, huit de pointe, huit de couple
469
page-template-default,page,page-id-469,ajax_leftright,page_not_loaded,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

Apprentissage, pratique, entraînement compétitif :

comment ça se passe ?

Les jeunes rameuses et rameurs sont groupés par catégories d’âge , chacune étant placée sous la responsabilité d’un entraîneur. Les nouveaux rameurs apprennent les gestes techniques dans des bateaux stables, notamment dans des yolettes (bateaux dont le rapport longueur/largeur est limité), et dans une installation fixe (« tank à ramer ») où l’entraîneur peut plus facilement corriger les fautes techniques. Ils reçoivent aussi, peu à peu, un enseignement théorique, en tout premier les préceptes destinés à garantir leur sécurité sur l’eau.

Ils poursuivent ultérieurement leur apprentissage dans divers types de bateaux, notamment le skiff, bateau à un seul rameur, instable mais de nature à amener naturellement le rameur à une bonne qualité d’exécution du coup d’aviron. L’objectif est de passer les brevets de rameur, aux degrés successifs : bronze, argent et or. Ce dernier degré atteste d’une maîtrise technique qui permet d’engager un entraînement à la compétition.

Une séance d’entraînement sur l’eau comporte habituellement un échauffement (‘footing’) suivi aussitôt de l’embarquement pour une sortie sur l’eau d’une durée typique d’une heure et demi. Si les conditions atmosphériques (le brouillard, tout particulièrement en automne) ne permettent pas d’aller sur l’eau, des exercices au sol, notamment l’ergomètre d’aviron (machine à ramer, simulant assez bien la propulsion d’un bateau), viennent en remplacement de la sortie prévue. Les séances d’entraînement de fin de journée, en automne et en hiver, consistent toujours en exercices au sol.

Le programme des entraînements est, au début, le même pour tous les nouveaux rameurs d’une même catégorie d’âge. Pendant la période du premier apprentissage, l’assiduité aux entraînements est particulièrement importante, car les progrès sont rapides et il est important que tous les rameurs d’un même groupe progressent sensiblement au même rythme.

Ensuite, une différenciation est possible. Les rameurs les plus motivés, les plus impliqués peuvent être appelés par les entraîneurs à se joindre au groupe que nous appelons « Équipe A », qui est celui des rameurs visant à atteindre le niveau national : ils préparent activement les championnats interrégionaux (dits « de zone », car, pour limiter les déplacements, la sélection des rameurs de niveau national est organisée sur un principe de division géographique du territoire), où s’opère la sélection des rameurs appelés à disputer les championnats nationaux, qui sont notre objectif et auxquels nous amenons, chaque année, plusieurs équipages. C’est l’aventure stimulante vers le haut niveau !

Mais tous les rameurs n’ont pas la même motivation, les mêmes possibilités physiques, ils se préparent à d’autres compétitions, à leur niveau, où ils seront confrontés aussi à leurs camarades d’autres clubs d’Île-de-France et de Normandie : ils font partie de l’Équipe B, dont les horaires d’entraînement sont réduits.

Cette différenciation apparaît sur le calendrier des entraînements hebdomadaires (Équipe A, Équipe B) pour la saison 2016-2017.

____________________

 Catégorie :

Benjamin : âge de 12 ans ou moins ;

Minime : âge de 13 et 14 ans ;

Cadet : âge de 15 et 16 ans ;

Junior : âge de 17 et 18 ans ;

Senior : âge de 19 ans et plus.

Tous les âges donnés ci-dessus sont ceux atteints dans le courant de l’année figurant sur la licence.